Pages

mercredi 21 janvier 2015

Les meilleurs CD de 2014 (3)



Troisième volet du top 2014 avec les interprètes classés entre la 11ème et la 20ème place mais avant, deux CD hors-top en amuse-oreilles avec deux vieux briscards de la chanson française qui ont eu la bonne idée de réenregistrer leurs succès en mode intime, Christophe et son dernier CD intitulé justement Intime et Acoustique le dernier opus de Bernard Lavilliers.

Cliquez ici 
pour voir un clip

Cliquez ici 
pour voir un clip

Voici à présent les 10 CD de résistance pour se rassasier de chansons, ça ne grossit pas, promis.



Cliquez ici 
pour voir un clip
Les Ogres de Barback  "Vous m'emmerdez!"
On commence avec les sympathiques Ogres de Barback, déjà classé 3ème en 2011. Ils fêtent leurs 20 ans de carrière avec ce 8ème album, moins réussi que le précédent mais décrochant quand même la 20ème place du top. Ce dernier-né de la discographie ogresque se situe dans la continuité par rapport aux précédents, même style de musique (tzigane, rock, chanson française, world), même textes intelligents et ciselés et même sujets abordés (sociaux) comme dans le morceau coup de poing qui donne titre à l'album. Eux, ils ne nous emmerdent pas. Au contraire... Retrouvez l'album sur Grooveshark et visionnez 2 autres clips (1 et 2). Pour obtenir les paroles, cliquez ici.


Cliquez ici 
pour voir un clip
Hugo   "L'homme du soir"
Coup de coeur pour cet interprète pratiquement inconnu dans son propre pays (la France), c'est donc sur un petit label belge (Hot Puma Records) que vous pourrez dénicher le 3ème album de Hugo Chastanet. À son écoute, on se sent aussi plus près de l'Angleterre que de la France car l'homme pratique une pop ultra-mélodique façon Beatles ou Prefab Sprout mais chantée en français. Sa voix rappelle également celle d'un certain Laurent Voulzy ce qui n'est pas pour nous déplaire. Si la musique est fraîche et légère, les textes sont par contre mystérieux voire inquiétants. Écoutez l'album sur Spotify et visionnez deux autres clips (1 et 2).


Cliquez ici 
pour voir un clip
As de trêfle  "(Pas) comme tout le monde"
1ère apparition dans le top pour As de Trêfle qui sera sans doute la dernière puisque que le groupe a décidé de mettre un terme à sa carrière. Géraldine, Michael et les 2 Laurent donneront d'ailleurs un dernier concert le 24 janvier prochain à Tours, ce sera celui des adieux. Dommage car ces Tourangeaux n'avaient pas la langue dans leur poche ni les guitares au rancart. La scène indépendante va donc perdre un de ses plus intéressants fleurons. Profitons-en tant qu'il est encore temps. Écoutez l'album sur Spotify et visionnez deux autres clips (1 et 2). Pour obtenir les paroles, cliquez ici.


Cliquez ici 
pour voir un clip
Zebda  "Comme des Cherokees"
Déjà classés 15ème en 2011 pour leur album Second tour, ces grands vétérans de la scène française démontrent une fois de plus qu'ils n'ont pas perdu la pêche. Les Toulousains ont même encore envie de faire les gosses et de jouer aux indiens. Pour preuve ce 8ème album intitulé Comme les Cherokees, aussi festif et dansant que d'habitude mais également aussi engagé et politique que la conjoncture ne l'exige. Alors vive les indiens de Toulouse! Écoutez l'album sur Spotify et visionnez deux autres clips (1 et 2)
Karen Brunon  "La fille idéale"
Premiers pas dans la chanson pour cette musicienne confirmée répondant au nom de Karen Brunon. Cette Auvergnate s'était illustrée jusqu'à présent comme violoniste aux côtés d'artistes aussi différents que Michel Legrand, Aznavour, Vanessa Paradis ou Mika. Pour son premier opus, elle a fait appel à un vieux copain du conservatoire, l'inévitable Benjamin Biolay. Ensemble, ils ont concocté un album agréable, mélodique et bien prometteur. Écoutez l'album sur Spotify et visionnez deux autres clips (1 et 2).


Cliquez ici 
pour voir un clip
Coralie Clément  "La belle affaire"
Passons d'une protégée du grand Benjamin Biolay à celle qui n'est ni plus ni moins que sa soeur, Coralie Clément (Biolay à la ville). Même si l'influence de son aîné de frère est encore palpable, c'est sans son aide que la charmante Coralie a conçu son 4ème album après avoir travaillé sous son aile dans ses opus précédents. Le résultat est probant et les 13 chansons de La belle affaire font mouche. On regrettera un peu le manque de variété dans les textes car Coralie ne chante que l'amour et surtout les ruptures. Autobiographique? Qui sait? Écoutez l'album sur Spotify et visionnez deux autres clips (1 et 2). Pour obtenir les paroles, cliquez ici.


Dick Annegarn  "Vélo va"
Après 40 ans de carrière et 17 albums dans son escarcelle, Dick Annegarn nous offre peut-être son meilleur album. Curieux parcours que celui de ce Hollandais errant et voyageur, né à La Haye mais adopté premièrement par la Belgique et ensuite par la France et qui se montre plus francophone et amoureux de la langue de Voltaire que beaucoup de ses compatriotes adoptifs. Faites donc un bout de chemin avec le "no landais" et laissez-vous bercer par sa voix grave et tendre. On y va? Écoutez l'album sur Spotify et visionnez deux autres clips (1 et 2).


Cliquez ici 
pour voir un clip
Camélia Jordana "Dans la peau"
Il arrive parfois que les émissions de télé-crochet genre Popstars, Star Academy ou The Voice nous fassent découvrir de vrais talents. C'est ce qui arriva à Camélia Jordana, demi-finaliste de Nouvelle Star en 2009 devenue depuis une chanteuse plus qu'intéressante. Après un premier album éponyme sans concession et réussi qui avait échappé au filet du diablogueur (mea culpa!), la voilà qui nous envoie une deuxième album encore plus risqué et exigeant. À son écoute, on reste à la fois étonné et séduit d'autant plus qu'elle signe un bonne partie des 14 titres de ce merveilleux Dans la peau. Quand on pense qu'elle a à peine 22 ans! Chapeau bas, Camélia! Écoutez l'album sur Spotify et visionnez deux autres clips (1 et 2). Pour obtenir les paroles, cliquez ici.


Cliquez ici 
pour voir un clip
Florent Marchet "Bambi Galaxy"
En voilà un autre qui ne se vautre pas dans la facilité non plus, chacun des ses disques étant un album conceptuel sur les sujets qui l'inquiètent. Ce dernier-né dans sa discographie n'échappe pas à la règle et c'est dans une sorte de voyage futuriste que Florent Marchet nous embarque. Ce Bamby Galaxy se révèle moins commercial que le précédent Courchevel (2ème en 2010) et sans doute plus cérébral. L'histoire d'un personnage qui se cherche et se demande quelle est sa place dans l'univers. En tous cas, son disque a bien sa place dans ce classement, la 12ème. Écoutez l'album sur Grooveshark et visionnez deux autres clips (1 et 2). Pour obtenir les paroles, cliquez ici


Cliquez ici 
pour voir un clip
Arthur H  "Soleil dedans"
Déjà 25 ans que Arthur H roule sa bosse sur les scènes de France et de Navarre, un beau parcours qui est loin de se terminer car il a hérité la vigueur de son célèbre paternel...et aussi sa bougeotte. Pour se ressourcer, le chanteur aime aller du côté de Montréal (surtout en hiver), pas loin de Léonard Cohen ou de ses copains québécois, la regrettée Lhasa, le karkwaien François Lafontaine, le talentueux Patrick Watson. C'est peut-être pour cela qu'il a baptisé son dernier bébé Soleil dedans, un 15ème album où l'influence de l'Amérique est évidente mais qui est tout de même entièrement chanté en français. Sans doute un des meilleurs albums  d'un chanteur différent et attachant qu'il ne faut pas rater. Écoutez l'album sur Spotify et visionnez trois autres clips (1 , 2 et 3). Pour obtenir les paroles, cliquez ici.


À la semaine prochaine pour les 10 suivants...





mercredi 14 janvier 2015

Les meilleurs CD de 2014 (2)



Après cette semaine compliquée mais finalement réconfortante, revenons à nos moutons. Si comme dit le dicton populaire "La musique adoucit les moeurs", ne nous privons pas de ce petit plaisir. Voici donc la deuxième partie du bestof 2014 avec les CD classés de la 30ème à la 21ème place mais avant de commencer deux CD intéressants mais hors concours pour cause de live. D'abord le séduisant Étienne Daho et son double album Diskönoir, enregistré à la Cité de la Musique à Paris en juillet 2014 et puis la belle Nolwenn Leroy qui nous livre le témoignage de sa dernière tournée triomphale à savoir le double live Ô tour de l'eau.


Écoutez le CD
sur Spotify


Écoutez le CD
sur Spotify

Et maintenant les 10 classés ...



Cliquez ici 
pour voir un clip
Bénabar  "Inspiré de faits réels"
7ème album et 3ème apparition dans ce top pour l'espiègle Bénabar qui semble s'être habitué à lâcher du lest (9ème en 2008, 19ème en 2011 et 30ème en 2014). Un album pourtant plus intime et personnel comme le titre laisse entendre, l'album de la maturité comme il a avancé dans une interview récente. Et bien on préfère encore le Bénabar frais et immature de Reprise des négociations ou l'infréquentable d'il y a 6 ans surtout quand il se met à jouer les Maurice Chevalier (Remember Paris) ou les Eddy Mitchell (Paris by night). Malgré tout, Inspiré de faits réels se laisse écouter avec un plaisir certain. Retrouvez l'album sur Spotify et visionnez 2 autres clips (1 et 2). Pour obtenir les paroles, cliquez ici.


Cliquez ici 
pour voir un clip
Zaz   "Paris"
Après deux disques studio à peine, voilà que Zaz aussi nous sort un album de versions, entièrement consacré à Paris. Pourtant la chanteuse n'a pas grand chose à voir avec la capitale puisque c'est plutôt du côté de Bordeaux qu'elle a grandi (musicalement). Du coup, cet album dégage un léger fumet d'opération montée de toutes pièces par la maison de disques. Il faut que la star-poule aux oeufs d'or continue de faire de l'argent. L'objet a été assez froidement reçu par la critique surtout après la énième bourde de la demoiselle. À part ça, le Paris de Zaz tient assez bien la route, sa gouaille innée faisant parfaitement l'affaire pour chanter les classiques de Chevalier, Baker, Piaf, Trenet, Ferré et compagnie. En plus Warner music (son label) a mis les petits plats dans les grands en recrutant au pied levé le grand producteur Quincy Jones mais aussi Aznavour. Jackpot assuré ! Écoutez l'album sur Spotify et visionnez deux autres clips (1 et 2). Pour obtenir les paroles, cliquez ici.


Cliquez ici 
pour voir un clip
Mustang  "Écran total"
Remettons les pieds sur terre maintenant grâce au groupe Mustang, déjà classé 35ème en 2011 pour leur album Tabou. À l'époque, le diablogueur commentait qu'il ne fallait pas cloîtrer ce groupe dans le seul créneau rockabilly. Ces mots ne seront pas désavoués car, avec Écran total, le trio semble s'amuser à brouiller les pistes passant allégrement du rock au folk puis de l'électro sauce Kraftwerk à la chanson française façon Christophe et tout cela avec une aisance qui fera pâlir d'envie plus d'un confrère. Écoutez l'album sur YouTube et visionnez deux autres clips (1 et 2). 


Cliquez ici 
pour voir un clip
HK  "Les Déserteurs"
Partons maintenant du côté de Lille pour rencontrer HK alias Kaddour Haddadi, déjà à l'origine de deux formation lilloise, HK & les Saltimbanks et MAP (Ministère des affaires populaires). Il nous offre à présent en solo un album de versions où se mêlent à merveille la France et le Maghreb c-à-d les chansons de Brel, Piaf, Ferré, Brassens, Vian, Nougaro et la musique chaâbi de sa terre d'origine (Algérie). On n'est pas beur pour rien, pardi ! Écoutez l'album sur Spotify et visionnez deux autres clips (1 et 2). Pour obtenir les paroles, cliquez ici.
Tryo  "Né quelque part"
Deux ans après, Tryo refait 26ème dans le top du diablogueur, il avait déjà obtenu ce numéro pour leur 5ème album Ladilafé. Ils récidivent en 2014 grâce à un album de versions de chansons des années 70-80. Leur choix a bien plu à l'auteur de ses mots puisqu'il y a quelques-unes de ses chansons préférées de l'époque comme L'opportuniste qui ouvre l'album (Dutronc), Né quelque part (Le Forestier), Ma petite entreprise (Bashung), Je t'en remets au vent (Thiéfaine) ou encore Champagne (Higelin). Tout ça à la sauce Tryo. Mmmmmh ! Délicieux ! Écoutez l'album sur Spotify et visionnez trois autres clips (1, 2 et 3). Pour obtenir les paroles, cliquez ici.


Cliquez ici 
pour voir un clip
Adamo  "Chante Bécaud"
En 50 ans de carrière, Salvatore Adamo n'avait jamais enregistré un disque de chansons d'autres interprètes. Pour cette première, il a choisi ni plus ni moins que le grand Gilbert Bécaud à qui il s'était promis de rendre un sincère hommage le jour même de sa disparition (il y a déjà 13 ans). Dans cet album-culte, Adamo fait siennes 15 chansons de Monsieur 100.000 volts, chantées à sa manière, avec la douceur et l'humilité le caractérisent. Une bonne occasion de (re)découvrir certaines des plus grandes chansons de Bécaud et aussi d'autres moins connues. Merci Adamo et...merci Bécaud. Écoutez l'album sur Spotify et visionnez deux autres clips (1 et 2). Pour obtenir les paroles, cliquez ici.

Dimoné  "Bien hommé mal femmé"
1ère apparition dans ce top de Dimoné alias Dominique Terrieu qui fait des siennes du côté de Montpellier depuis plus de 15 ans sans grand succès. Ce 4ème album au titre aussi bizarre que la pochette pourrait le situer définitivement dans le paysage musical français. Pourtant Dimoné ne se complaît pas dans la facilité et ce Bien hommé mal femmé est un album singulier où il parle autant qu'il chante, un album plutôt rock où on croirait résonner encore la voix de feu Bashung. Bien joué, Dimoné! Écoutez l'album sur Spotify et visionnez deux autres clips (1 et 2). Pour obtenir les paroles, cliquez ici.

Daran  "Le monde perdu"
La France ne regorge pas de chanteurs folk avec guitare sèche, harmonica et tout le bazar mais il y a toujours des exceptions comme ce Daran. Il est vrai que son parcours est assez inhabituel. Né en Italie mais ayant grandi en France, il décide s'expatrier au Canada en 2010. Ce 8ème album est la conséquence logique de ces 4 années passées dans le pays du grand froid. 11 chansons simples et dépouillées sur les sujets qui lui tiennent à coeur le voyage, l'immigration, l'enfance, les petits drames de l'existence... Elle est loin l'époque insouciante de son tube rock Dormir debout qu'il chantait avec les Chaises. Écoutez l'album sur Spotify et visionnez deux autres clips (1 et 2). 


Cliquez ici 
pour voir un clip
Daphné  "La fauve"
Et maintenant le 5ème album de la chaleureuse Daphné déjà présente dans le classement en 2011 (Bleu marine 38ème). La Fauve est le très digne successeur de ce disque-là (après une parenthèse consacrée à Barbara). Disons même qu'il est meilleur car la Clermontoise, tout en restant fidèle à son style classique et raffinée, se révèle ici plus sauvage et animale. On ne s'en plaindra pas ! À écouter en priorité un beau duo avec Biolay, Ballade criminelle et le morceau Flores negras sur Spotify et visionnez deux autres clips (1 et 2). Pour obtenir les paroles, cliquez ici.


Cliquez ici 
pour voir un clip
Fauve  "Vieux frères"
On passe d'une fauve à un autre qui a créé le buzz musical de 2014 (et 2013). Avant même de sortir ce 1er album, ce groupe (collectif?association?...) remplissait déjà les salles et laissait bouche bée le tout Paris avec son style unique. Dans Vieux Frères, Fauve aligne 10 pépites où se mêlent langue parlée, samples, bruitages et musiques répétitives. Les mots sont crus, la rage et le désespoir palpables. Ce n'est pas tout à fait du slam, ce n'est pas du rap non plus, c'est ........ voyez vous-même en écoutant l'album sur Grooveshark et visionnez trois autres clips (Infirmière 1 & 2 + Jeunesse talking blus Requin-Tigre). Pour obtenir les paroles, cliquez ici.

À la semaine prochaine pour les 10 suivants...



mercredi 7 janvier 2015

Vive Charlie Hebdo


En ce triste 7 janvier, le diablogueur n'a vraiment pas en vie de rire. C'est un article sur les meilleurs CD de 2014 qui devait être publié aujourd'hui, à la place c'est un sincère hommage qui sera rendu après l'horrible attentat commis ce matin. Hommage aux victimes, principalement aux 4 dessinateurs brutalement assassinés et aussi aux 8 autres personnes, des journalistes, des policiers...on ne sait pas encore. En ouvrant le feu sur Cabu, Wolinski, Charb et Tignous, c'est à la Liberté avec une majuscule qu'on s'attaque frontalement. Devant un tel acte, il faut crier haut et fort: Vive la liberté et vive Charlie Hebdo!



Né en 1938 à Chalons-en-Champagne, CABU commence sa carrière professionnelle de dessinateur dès 14 ans pour 'l'Union' de Reims. En 1960, il entre à 'Hara Kiri'. Deux ans plus tard, il travaille à Pilote sous la houlette de René Goscinny, le temps d'une Potachologie Illustrée. Là apparaît celui qui deviendra son personnage fétiche, Le Grand Duduche. Cabu fait ses premiers pas de reporter dessinateur dès 1969. Il devient alors l'un des piliers de 'Charlie Hebdo' (dont il est toujours directeur artistique). Écologiste, antimilitariste, libertaire et démocrate, Cabu est aussi un travailleur acharné qui continue de travailler toutes les semaines pour 'Charlie Hebdo' et 'le Canard Enchaîné'.



Né en 1934 d'une mère franco-italienne et d'un père polonais, venu en France à l'âge de treize ans, Georges Wolinski rejoint dès 1960 l'équipe de "Hara Kiri", dirigée par Cavanna et le Professeur Choron. Après la courte expérience de "L’Enragé" au coté de Siné, il devient après 68 l’un des piliers de "Hara-Kiri Hebdo" puis de "Charlie Hebdo". Il participe également à l’aventure de "Charlie Mensuel", dont il est le rédacteur en chef de 1970 à 1981. À partir des années 80 Wolinski travaille pour différents quotidiens ou magazines comme "L'Humanité", "Libération", "Le Nouvel Observateur" ou "L'Echo des savanes". Il est encore aujourd’hui le dessinateur-chroniqueur du "Journal du Dimanche", de "Paris Match" et bien sûr de "Charlie Hebdo". Celui qui se dit d'abord dessinateur de presse, mais qui a quelque 80 albums à son actif, des compilations de dessins d'actu et vraies BD, comme les célèbres aventures érotico-farfelues de Paulette (dont il est le scénariste), a été couronné par le Grand Prix du 32ème festival d'Angoulême en 2005. 



Stéphane Charbonnier dit Charb est né le 21 août 1967 en France à Conflans-Sainte-Honorine. Il apprend à dessiner pendant les cours de maths et bon an, mal an finit par être un peu moins nul en dessin qu'en maths. Il publie ses premiers dessins dans le journal du collège à Pontoise où il signe encore de son vrai nom, Charbonnier. Sa signature prend souvent plus de place que le dessin qui l'accompagne, au lieu d'agrandir le dessin, il finit par rétrécir son nom. Il dessine ensuite pour les Nouvelles du Val-d'Oise, l'hebdomadaire local, tout en préparant un bac qu'il aura du mal à avoir du deuxième coup. Il entame un BTS de pub qui, pense-t-il, lui permettra d'apprendre à dessiner tout en lui garantissant un boulot à la sortie. Il arrête tout au bout de trois mois réalisant que le monde de la pub ne correspond pas à la caricature qu'on en fait : la réalité est bien pire. Il dessine alors pour les programmes des salles de cinéma Utopia. La charge de travail n'étant pas suffisante pour justifier un salaire de TUC (travail d'utilité collective), il nettoie aussi les chiottes puis devient surveillant dans un collège d'Argenteuil. Dans le même temps, il place quelques dessins à droite et à gauche (surtout à gauche en fait) et se défoule dans le fanzine Canicule. En 1991, il collabore régulièrement à La Grosse Bertha qu'il quittera en juillet 1992 avec le gros de l'équipe pour participer au relancement de Charlie Hebdo dans lequel il publie encore aujourd'hui l'essentiel de ses dessins et de ses textes. On a pu voir ou apercevoir aussi, au cours des vingt dernières années, ses dessins avec une fréquence variable dans le Monde Libertaire, Télérama, Mon Quotidien, l'Humanité, l'Hebdo, le monde des ados, Fluide Glacial, l'Écho des Savanes, Libération, les Cahiers pédagogiques, la Nouvelle Vie Ouvrière, Rouge, Zoo, Canal+...



Né en 1957 à Paris, Bernard Verlhac, qui publie sous le pseudonyme de Tignous, est un dessinateur de presse français. Il dessine dans la presse depuis 1980. Après des débuts dans l’illustration et la bd, il publie en 1990 ses premiers dessins sur l’actualité dans L’idiot international et rejoint ensuite la rédaction de La Grosse Bertha. Tignous a beaucoup dessiné aussi pour L’événement du Jeudi. Depuis il collabore régulièrement à Charlie Hebdo, Marianne, Fluide Glacial, l’Express, VSD, Télérama et L'humanité!